Fil d’actualités en provenance de Manille, où Elise et Charles sont partis en février 2015, dans le cadre de la Fondation Anak-Tnk, du Père Matthieu Dauchez.
 
Point sur les opérations de cette année au profit d’Anak 
(juillet 2017)
Quelle mobilisation dans notre secteur autour d’Anak cette année!La vente de vins: Grâce à votre générosité, nous avons collecté plus de 1200 bouteilles, la vente de vins qui s’est déroulée en décembre à Planète Bordeaux a permis de recueillir plus de14000€, les bouteilles restantes ont toutes été vendues à Versailles fin avril pour près de 11000€; un grand succès!

Depuis cette année, Mme Allard a choisi Anak pour la grande vente de charité (mode enfants et bébé, linge de maison, décoration, bijoux…) qu’elle organise plusieurs fois par an à Saint-Morillon (près de La Brède). Cette vente a rapporté plus de 28000€ en décembre et 17000€en mai ! Des trésors à découvrir absolument !

Quelle grande joie également cette année que plusieurs établissements scolaires du libournais et de notre secteur choisissent Anak pour leurs actions solidarité et permettent ainsi de sensibiliser nos jeunes à la situation des enfants de Manille; nos jeunes ont été très touchés et intéressés, ils ont posé beaucoup de questions pertinentes.

Le collège Saint Joseph de Libourne a soutenu notre association tout au long de l’année: les jeunes de 6e ont notamment tenu un stand sur le marché de Libourne à la mi-décembre; avec le bol de riz proposé aux collégiens Vendredi Saint, ce sont près de 1600€ qui ont été ainsi recueillis.

L’école du Sacré Coeur de Puisseguin a, quant à elle, proposé aux élèves de partager un bol de riz pendant les six vendredis de Carême! Quel très bel effort! Le riz et les pommes ayant été offerts, le montant des repas a été intégralement reversé à Anak, soit environ 1800€, ce qui est vraiment exceptionnel quand on connait le petit effectif de cette belle école.

Le Petit Marché de Maïté :
Quelle effervescence à chaque sortie de messe sur le parvis de la Collégiale! Notre chère Maïté n’en finit pas de nous surprendre avec tous ses produits de qualité : tomates, oeufs, légumes d’hiver, cerises, confitures à tous les parfums… depuis le 1er janvier 2017, près de 1600€ ont ainsi pu être reversés à Anak pour le régal de nos papilles. Mais c’est sans compter la très généreuse participation des paroissiens et de monsieur le Curé qui apportent également à Maïté d’excellents produits toutes les semaines pour alimenter ce petit marché : asperges, carottes, noisettes, saintes salades du jardin du presbytère…
Maïté lance d’ailleurs un appel à ceux qui auraient de bons fruits de saison (abricots…) et qui voudraient faire profiter les paroissiens (et donc Anak) du surplus qu’ils ne consommeraient pas…  elle est également preneuse de tous les pots de confiture qui traîneraient dans le fond de vos placards pour vous aider à faire un peu de vide!
Et imaginez-vous qu’elle bouillonne encore d’idées! Son projet pour l’hiver 2017 : des compositions de fleurs séchées! Tenez-vous prêts, il n’y en aura pas pour tout le monde!

Notre journée de tournois de tennis et pétanque le mois dernier a réuni moins de monde que d’habitude, ayant souffert de la concurrence de nombreux autres évènements. La météo maussade n’a cependant pas entamé la bonne humeur et la motivation des participants, encore une belle journée conviviale! Rendez-vous est déjà pris pour nos prochains tournois le samedi 30 septembre, nous comptons sur vous!

N’oublions pas non plus nos petites servantes de l’assemblée, pleines d’initiatives qui chantent et quêtent à la sortie de la messe pour les enfants du bout du monde ! Demandez-leur ce que signifie « Anak » : elles seront ravies de vous l’expliquer !

Et que se passe-t-il à Manille?
Charles et Elise, de passage en France en février dernier, nous ont confiés être très touchés par la mobilisation intacte de notre paroisse; notre fidélité leur est très précieuse et nos prières qui les accompagnent les remplissent de force et de courage pour accomplir leur mission. Ils nous ont annoncé l’ouverture de deux nouveaux centres pour les enfants des rues, un pour les filles et un pour les garçons. Les rachats de maisons et leurs aménagements continuent afin de stabiliser la situation financière de la fondation car les prix explosent à Manille.Un programme pour personnes âgées vient de voir le jour et compte déjà une quinzaine de bénéficiaires. L’idée étant que, par la suite, il y ait des activités communes entre ces personnes âgées et certains enfants de la fondation, une belle initiative!

Les actions que nous menons en France se concrétisent sur place à Manille et cela doit nous motiver encore plus! Merci à tous pour votre soutien!

 Lettre d’Elise et Charles du 14 janvier 2017

Chers Adorateurs et Paroissiens,
Juste avant le début officiel de la retraite, je vous transmets ces nouvelles importantes que m’a communiquée Elise Cruse. Nous ne manquons pas de continuer de prier pour eux et leur mission prophétique de l’amour plus fort que la mort.
J’ajoute un motif de belle satisfaction: Le petit commerce fidèle de Madame Maïté Foucaud à la sortie de la messe a permis d’envoyer, pour l’année 2016, un chèque de 3577EUR à ANAK. De fait, les petits ruisseaux font les grandes rivières. Je m’associe à la gratitude du Seigneur pour tout ce que vous faites si simplement et si efficacement pour ces “familles de l’Abbé Matthieu”. Un grand merci à Monsieur et Madame Foucaud pour leur labeur régulier qui contribue aussi à notre joie à la cuisine, au jardin et au petit déjeuner… Et je n’oublie pas de remercier les enfants qui nous offrent parfois leurs chants au service de la cause sur le parvis, pas plus que les organisateurs des tournois de tennis ou de la vente de vin prestigieuse et généreuse.
Abbé Emeric

Cher Monsieur l’Abbé,
Tout d’abord nous vous souhaitons une très belle et sainte année 2017 ainsi qu’à tous vos paroissiens, vous nous manquez tous beaucoup et soyez assurés de nos pensées et prières.
Nous voulons également vous faire partager la magnifique matinée que nous venons de passer qui remonte le moral après la semaine triste et chargée que nous venons de vivre.
En effet, dans la nuit de lundi à mardi, le bidonville de Market3 a été dévasté par un violent incendie. Un de nos centres d’accueil de jour pour les enfants des bidonvilles est parti en fumée , mais le plus terrible ce sont les 1200 familles, qui n’avaient déjà pas grand chose, et qui se retrouvent sans rien sans connaître leur avenir proche. Actuellement entassées sur un terrain de basket couvert, elles survivent sans savoir où et quand elles pourront se réinstaller. La semaine est passée sous le thème de l’urgence. Heureusement la solidarité a été incroyable et la fondation a pu répondre aux besoins vitaux de tous ces gens: riz, nourriture, produits d’hygiène , vêtements (fournis par Caritas)… Dur, dur…
Pour les bonnes nouvelles qui regonflent le cœur et l’âme, plus de 400 baptêmes d’enfants des bidonvilles (dont certaines habitaient à Market3) ont été célébrés ce matin en la cathédrale de Manille. Cette cérémonie, préparée depuis plusieurs semaines par la fondation, a été présidée par le Cardinal Tagle. 16 prêtres, dont 4 français: l’Abbé Matthieu, le Père Thomas de Gabory O.P, le père Jacques Leclerc du Sablon et le père Christophe Bouvard, ont baptisé tous ces enfants oubliés de beaucoup dans les différents bidonvilles de Manille. Grand moment de joie qui a ému tout le monde. Toutes sur leur 31, ces familles sont arrivées en bus tôt dans la matinée; guidées et aidées par des bénévoles et de nombreux jeunes de la fondation, tout le monde a suivi dans le calme, la catéchèse avant la cérémonie proprement dite. Accompagnée par la chorale de la fondation, la cérémonie a été très belle et émouvante. Toutes ces familles heureuses de sortir de leur bidonville qu’elles ne quittent pas souvent, sont un beau modèle pour le monde… Elles recevront toutes une photo personnelle de ce grand moment. Tous ces nouveaux petits enfants de Dieu sont repartis un peu fatigués avec des paniers repas pour célébrer cette journée.
Voilà le récit d’une semaine un peu particulière de la fondation.
Nous esperons que tout va bien du côté de Saint-Emilion. Nous viendrons vous rendre visite fin février.
Tous les enfants de la fondation, l’Abbé Matthieu et le Frère Thomas de Gabory se joignent à nous pour vous saluer ainsi que toute votre paroisse.
À très bientôt.
Elise et Charles.

Lettre d’Elise et Charles du 29 mai 2016

Cher Maïté, Cher Michel (Foucaud)

Nous prenons enfin le temps de vous donner de nos nouvelles. Ici à Manille, les vacances d’été vont se terminer très bientôt. Comme chaque année, tous les enfants de la fondation (250 envron) se sont retrouvés pendant 10 jours au “summer camp” au bord de la mer. Grand moment de joie attendu depuis longtemps. Les journées commencent à 5h30 par la messe célébrée par l’abbé Matthieu et se poursuivent par des activités sportives, culturelles ou ludiques et des moments de baignades. Cette année, pour la première fois, Elise et l’abbé Matthieu ont organisé une nuit d’adoration où tous les centres de la fondation (15) se sont succédés pour adorer le Saint-Sacrement : 250 enfants priant toute une nuit, c’est impressionnant et cela nous redonne une grande Espérance en ce que nous faisons et en l’avenir. C’était tout simplement magnifique. Saint-Emilion et toute la paroisse étaient dans nos coeurs et nos prières pendant ce grand moment qui nous a rappelé l’adoration perpétuelle à Saint-Georges.
Actuellement, tout le monde se prépare au “Back to school”, la rentrée scolaire tant attendue ou tant redoutée…. Pour certains, ce sera leur première rentrée. Les uniformes et les fournitures sont en train d’être distribuées et les inscriptions se finalisent.
Pour cette année 2016, nous avons plusieurs projets  qui, nous l’espérons, pourront voir le jour. Le principal est d’y acheter une maison pour y installer la “nursery” qui accueille les enfants de 0 à 6 ans, et qui nous permettrait d’en ouvrir une seconde : en effet les besoins d’accueillir de très jeunes enfants se font de plus en plus grands. Voilà en bref quelques exemples de choses qui remplissent les journées de la Fondation.
Nous suivons de près toutes vos actions pour la Fondation  et nous vous en sommes extrèmement reconnaissants. C’est un soutien si précieux et indispensable pour tous les enfants : une nouvelle fois, merci.
Sachez que nous vous gardons dans nos prières et que les enfants prient également pour vous. Nous avons été très heureux de pouvoir vous voir en France. Nous vous embrassons.
Elise et Charles

Une superbe vidéo d’ANAK TNK à Manille. Regardez la jusqu’au bout ! Ici
Opérations ANAK 2015 :
La mobilisation de la paroisse pour Anak est formidable! Toutes les opérations menées depuis le début 2015 nous ont permis de reverser de jolies sommes pour soutenir la mission d’Elise et Charles Cruse aux Philippines:
– 477€ tournois tennis et pétanque mars 2015
– 374, 50  bol de riz de l’école Saint Valery avril 2015
– 450 € plants de tomates
– 325€ fleurs, radis noir
– 270€ tournois septembre 2015
– 500€ confitures et fruits été et fin d’été

Lettre d’Elise et Charles du 19 juin 2015

Cher Monsieur l’Abbé,

Depuis plus de 6 mois que nous avons quitté Saint-Emilion, pas un jour ne passe sans que nous pensions à ce petit coin de France où nous avons passé quatre merveilleuses années ; les photos affichées dans notre salon, les paquets envoyés tamponnés 33330, les heures d’adoration avec les enfants, les messes, les temps de prière avec l’abbé Matthieu, les bouteilles de vins australiens dans les rayons du supermarché : tout ici est prétexte à un souvenir ou à une petite anecdote saint-émilionnaise….. et tout cela en partie grâce à vous et à l’unité créée  dans la paroisse. Encore merci pour cela.
Ici notre vie prend petit à petit ses marques, dans plusieurs domaines, bien différente de celle d’avant mais dans les lignes essentielles, identique en joie, prières, amour du prochain et fidélité.
Les photos que nous vous envoyons aujourd’hui sont celles de la dernière adoration de Pulo, ce bidonville situé sur une presqu’île de la baie de Manille dont nous vous avons parlé dans plusieurs mails. De nombreux habitants s”étaient rassemblés autour du Saint-Sacrement pour prier dans cet endroit où parfois ils sont nés et qu’ils doivent quitter pour un projet qui ne verra sans doute jamais le jour.
Dites bien à tous les paroissiens que nous sommes heureux ici  et que nous sommes très touchés de la multitude d’actions pour ANAK, de témoignages d’amitié venant de notre chère paroisse : du fond du coeur, merci à tous, continuez à prier pour ces enfants dont personne ne se soucie : ils en valent tellement la peine !
Vous et les paroissiens êtes sans cesse dans nos coeurs et nos prières.
A très bientôt,
Elise et Charles
Reçu d’Elise et Charles – mars 2015 :

Bonjour à tous,

Voilà plus d’un mois que nous avons quitté la France pour atterrir ici à Manille.
La fondation, les enfants et l’Abbé Matthieu nous ont trés bien accueillis.
Nous sommes installés dans une petite maison à 10 min à pied des bureaux de la fondation, ce qui nous permet de ne pas perdre de temps dans l’énorme trafic continuel de Manille.
Nous nous réadaptons petit à petit au climat et à la culture de notre pays d’adoption : cela change un peu de notre première mission en 2008/2010, en effet nous habitons désormais dans la ville et non pas à la campagne au milieu des rizières : c’est différent…
Nos journées sont plutôt bien chargées : Elise s’occupe de la partie communication, elle reçoit donc les journalistes, les demandes de partenariats, répond aux mails et s’occupe de tout ce qui est en rapport avec internet. Charles est responsable des ressources humaines (120 salariés philippins) et de plusieurs autres choses comme en ce moment la mise en page du rapport annuel de la fondation (français et anglais).
Nous prenons des cours de tagalog mais ce n’est pas encore gagné pour parler correctement avec les enfants. Nos semaines sont rythmées par nos journées au bureau, des temps d’adoration ou des messes dans les différents centres de la fondation et des visites dans les bidonvilles, comme ce matin dans le bidonville d’Aroma où il y avait la remise des diplômes des enfants des classes de maternelle de la fondation : des dizaines de sourires au milieu des poubelles…
Hier soir nous avions une heure d’adoration à la chapelle de la fondation avec 3 centres de garçons réunissant une cinquantaine de jeunes.
Voilà un peu notre quotidien, nous pensons souvent à vous tous et à la paroisse et nous sommes à chaque fois très émus de voir votre enthousiasme et votre générosité à notre égard et à celui des enfants qui en ont tant besoin.
Merci pour tout, vous êtes chaque jour dans nos prières, excusez-nous de ne pas trop donner de nouvelles, cela va venir…
en pièces jointes quelques photos : l’Abbé Matthieu et JayJay, jeune enfant handicapé arrivé la semaine dernière à la fondation, la remise de diplomes des classes du bidonville, les rues du bidonville, et Elise avec un ancien de notre centre devenu éducateur de rue dans la fondation.
Nous pensons bien à vous, à très bientôt !
Elise et Charles
Lettre de l’abbé Matthieu Dauchez, parue dans le n°41 d’avril 2015 du journal d’informations ANAK
Le mariage est un engagement fort, un appel, une vraie vocation et, comme dit Saint-Exupéry, il s’agit d’abord et avant tout de regarder dans la même direction. Charles et Elise Cruse ont tourné leurs regards jusqu’à Manille, pour servir les enfants de la fondation et répondre ainsi à un appel au coeur de leur engagement, celui d’un amour fertile au point de consacrer tous les fruits de leur union aux plus pauvres parmi les pauvres. Le 6 février dernier, nous avons eu la joie d’accueillir -ou plutôt de ré-accueillir – ce jeune couple venu offrir leur vie pour la fondation, après un long temps de discernement en France. Ils avaient déjà consacré deux ans, entre 2008 et 2010, pour lancer le projet de ferme que nous avons en province, où sont recueillis les jeunes qui ont besoin de passer un temps loin de la capitale. Ils ont décicé ensemble que ce n’était là que le prélude d’un engagement plus définitif. Leur arrivée est un cadeau inestimable, pour m’épauler à la tête de la fondation. En tant que directeur et au nom de tous les enfants de la fondation, je ne sais comment leur exprimer ma reconnaissance, mais je sais qu’il sauront puiser dans chacun des sourires retrouvés de nos petits pensionnaires ce merci qui leur donnera la force de demeurer fidèles, avec l’aide du Bon Dieu, à cette vocation d’amour qu’ils ont choisi si radicalement.
“L’amour n’est pas une étincelle éphémère issue de la rencontre de deux désirs,
c’est une flamme éternelle jaillie de la fusion de deux destinées”.
 Gustave Thibon
Abbé Matthieu Dauchez – Directeur de la fondation à Manille.