« La vie pastorale à Saint-Emilion pose la question de la création artistique religieuse au XXIème siècle. Dans notre cité prestigieuse, l’homme contemporain est conduit à l’émerveillement et la prière par les réalisations de nos pères dans la foi du XIIème au XVIème siècle. Qu’allons-nous offrir, nous générations du XXIème siècle, aux générations des huit siècles à venir qui les aidera à adorer, remercier, implorer le Seigneur? Chaque siècle a poursuivi l’achèvement de nos églises. La fresque de l’Apocalypse à Saint-Emilion, c’est la pierre apportée au cloître de l’église collégiale par les hommes du XXIème siècle ».

Abbé Emeric de Rozières, curé de Saint-Emilion

Le projet

En tous temps l’Eglise a été mécène ; en période de crise, elle doit l’être plus encore….
Fort de cette conviction, l’Abbé de Rozières a souhaité faire appel au peintre François Peltier pour concevoir une grande fresque de l’Apocalypse sur le mur ouest du cloître de la Collégiale.
Il faut dire que François Peltier, auteur de plusieurs oeuvres sacrées monumentales dont l’extraordinaire chemin de Croix de Bias, connaît bien le cloître de la Collégiale : en 2011, il y avait exposé une série d’oeuvres « Avènement » sur le thème du Déluge, en partant de  L’Evangile selon saint Matthieu 24, 37-44« Jésus parlait à ses disciples de sa venue :
“L’avènement du Fils de l’homme ressemblera à ce qui s’est passé à l’époque de Noé. A cette époque, avant le déluge, on mangeait, on buvait, on se mariait, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche. Les gens ne se sont doutés de rien, jusqu’au déluge qui les a tous engloutis : tel sera aussi l’avènement du Fils de l’homme. Deux hommes seront aux champs : l’un est pris, l’autre laissé. Deux femmes seront au moulin : l’une est prise, l’autre laissée.
Veillez donc, car vous ne connaissez pas le jour où votre Seigneur viendra. Vous le savez bien : si le maître de maison avait su à quelle heure de la nuit le voleur viendrait, il aurait veillé et n’aurait pas laissé percer le mur de sa maison. Tenez-vous donc prêts, vous aussi : c’est à l’heure où vous n’y penserez pas, que le Fils de l’homme viendra. »

De sa composition alors était né, malgré la gravité du sujet, un monde jubilatoire au trait ferme, aux formes puissantes et aux couleurs somptueuses… « Avênement »(Voir seconde partie du document) Rappelons à ce sujet que François Peltier a été formé à l’Académie Royale des Beaux-Arts de Bruxelles aux techniques flamandes anciennes en glacis, ce qui confère à ses couleurs une transparence et une intensité sans pareilles. Aujourd’hui parvenu à la pleine

maturité de son art, gageons que l’Apocalypse saura susciter émerveillement et enthousiasme.
Vidéo de Présentation du projet

Il s’agira donc d’une grande oeuvre sacrée contemporaine, pérenne, gratuitement accessible au public. Le projet, inauguré le 26 juin dernier,  en est exposé actuellement dans le cloître.
L’art répond à sa vocation véritable : un travail conçu pour un lieu, un usage, une fonction, afin d’être, selon l’expression de saint Grégoire, un « passage vers l’invisible ».
On peut suivre pas à pas l’évolution et l’avancement du projet sur la page Facebook : http://facebook.com/apocalypse.saint.emilion.fr , sur le site de François Peltier ou sur ce site.

Un financement privé

Chacun peut être mécène de ce projet grandiose. Participer financièrement à cette création artistique, c’est travailler pour les siècles à venir, c’est laisser à nos enfants, petits enfants et arrière-petits enfants un témoignage fort et vivant de notre foi… sans compter qu’il s’agit aussi d’un enjeu artistique capital, comme l’explique François Peltier dans une conférence passionnante donnée à Bias à l’occasion des journées Européennes du Patrimoine 2015 : Conférence « Création contemporaine et patrimoine » par F. Peltier, 2015-09-19

Pour cela, plusieurs possibilités : faire un don, acheter des cartes postales, des plumes d’ange ou d’archange, ou encore contacter et faire connaître le site de financement participatif partenaire :

Pour télécharger ou diffuser les dépliants en français et en anglais
http://www.fichier-pdf.fr/2015/01/29/depliantm/  (français)
http://www.fichier-pdf.fr/2015/01/29/depliantanglaism/   (anglais)

Le site de François Peltier : http://www.favolus.com

L’exposition temporaire – Photos

Voici quelques photos de l’oeuvre en cours de François Peltier.
Comme chacun sait, l’Apocalypse, dernier livre de la Bible dont le nom signifie « Révélation », est un texte dense aux images foisonnantes. Pour en faciliter la compréhension, l’artiste a fait le choix plastique de la couleur – riche, dense et profonde – et de l’or pour manifester la divinité, le monde sauvé. Le noir et blanc – les ténèbres – au contraire est réservé à la terre, au mal et au péché. Des pointes vertes y apportent cependant ça et là leur note d’espérance.

On en parle :

Courrier de Gironde, du 18 septembre 2015

Famille Chrétienne, 10 septembre 2015

Le Figaro, 21 août 2015

Interview de l’Abbé de Rozières sur France 3, le 19 août 2015

France 3 Blog, 19 août 2015

La Croix, 19 juillet 2015

Sud-Ouest, 4 juillet 2015

La Dépêche, 15 juin 2015

Sud-Ouest, 22 juin 2015

2018-03-27T15:42:44+00:00 9 février 2018|A la une, Créer|0 commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Agenda

Aucun Évènements prévu pour le moment.

Le baptême

justo eget ut mattis risus. felis Lorem Curabitur odio